La psychologie scientifique


Éthique     Psychopathologie     Thérapie     Science



La psychologie et l’éthique

Durant la formation en psychologie, il est demandé aux étudiants de lire le code de déontologie que les psychologues jurent de respecter. Ce code stipule que les activités du psychologue doivent être fondées sur la science et les dernières connaissances scientifiques. Pourtant, alors que neuf psychologues sur dix interrogés déclarent souhaiter que ce code soit inscrit dans la loi (source : Vote GIREDEP), il semble encore loin d’être respecté, nombre de psychologues rejetant la psychologie scientifique parfois en la confondant avec les neurosciences, voire déclarant ne pas avoir pour rôle de chercher à guérir leurs patients y compris quand c’est leur demande.

La psychologie clinique et la psychopathologie

La psychologie clinique peut être scientifique et nous pensons qu’elle se doit d’apporter à sa pratique tout le sérieux dont elle peut disposer pour aider ses patients au mieux.
Vous trouverez ici divers articles de recherche de l’Association for Psychological Science (APS), dont nous pouvons vous fournir les versions complètes si nécessaires.
L’APS est un organisme à but non lucratif américain fondé en 1988. Cette association a pour but de « Promouvoir et protéger les intérêts de la psychologie orientée scientifiquement dans la recherche, l’application, l’enseignement et l’amélioration du bien-être humain ».

http://journals.sagepub.com/toc/cpx/0/0
http://journals.sagepub.com/toc/cpx/current
http://journals.sagepub.com/home/cpx
https://www.psychologicalscience.org/publications/clinical

Quels intérêts à conseiller une thérapie ?

Les approches scientifiques prennent-elles en compte l’individualité de la personne ? Comment aider le patient au mieux ? Le Docteur Bordaberry est psychothérapeute et membre de l’APSU :

“On reproche souvent à la psychologie scientifique de ne pas prendre en compte l’individu. Cependant, cette critique n’est pas fondée car les modèles actuels prennent suffisamment en compte les différences interpersonnelles et les thérapies ne se construisent pas sur le modèle “trouble ciblé → thérapie protocolisée”. Par exemple, les thérapies cognitives et comportementales débutent par une phase appelée analyse fonctionnelle. Au cours de cette phase, le thérapeute et le patient collaborent afin de créer un modèle personnalisé de la problématique du patient. Le thérapeute apporte ses connaissances sur le fonctionnement humain et le patient les connaissances qu’il a de lui et de sa vie. Cette collaboration permet d’établir une thérapie personnalisée en fonction du patient.”

Pourquoi conseiller cette thérapie? – Mise au Point #3

Qu’est-ce que la science ?

Cours d’épistémologie par Richard Monvoisin, Docteur en didactique des sciences et membre du CORTECS, à l’Université de Grenoble :

Cours 1 Épisode 5 – Bases d'épistémologie (1) – "science", non-science, acte de foi, adhésion


↑    La psychologie   Les thérapies   Trouver un thérapeute   Trouver un stage