C.A. du 10/04/2022

Procès-Verbal de la réunion du Conseil d’Administration (CA) du 10 avril 2022
de l’Association pour la Psychologie Scientifique à l’Université – APSU

5 Membres Présents en début de séance : Axelle Abbadie (Administratrice), Christine Klauss (Trésorière), Guillaume Cosnier (Président), Maxime Marty (Administrateur), Quentin Sénant (Secrétaire).

4 Membres Présents en fin de séance : Christine Klauss (Trésorière), Guillaume Cosnier (Président), Maxime Marty (Administrateur), Quentin Sénant (Secrétaire).

Ordre du Jour :
• Revoir l’avancement des projets en cours
• Proposition de projets
• Choix de domiciliation de l’association

La réunion a pris lieu par visioconférence sur la plateforme discord de l’association. La séance s’ouvre à 21h10.

Projets en cours :

• Le projet concernant la réalisation d’une vidéo de présentation du nouveau bureau de l’association est accompli grâce à la participation d’Axelle et de Guillaume. La vidéo est dorénavant diffusée sur les réseaux de l’association. Ce projet se voit donc considéré comme clos.

• Renouvellement de la campagne d’affichage de l’association : Axelle propose la mise à disposition de ses avantages Canva pour le renouvellement des modèles.

• Projet de critique des expertises judiciaires : rien à signaler (RAS).

• Le formulaire de recrutement des participants créé par Guillaume se voit considéré pour une révision. En effet, jusqu’ici seulement 5 personnes y ont répondu, et ces personnes se trouvent dorénavant sur le discord de l’association.
Guillaume souhaite que son formulaire permette aux répondants de présenter les projets sur lesquels ils souhaiteraient s’engager. Cette révision permettrait également de présenter l’association au répondant et identifier quand et pourquoi un répondant quitte ce questionnaire en ligne. Guillaume ajoute que le répondant doit d’abord présenter ses motivations avant que l’association ne le lui soit présentée. L’idée est d’avoir un recrutement ciblé sur l’action. Il pense que certaines formulations de ses questions sont mal faites et demande à Maxime ainsi que Quentin leur avis sur le formulaire. Christine fait un aparté sur l’absence de spécialisation en psycho et dit qu’elle possède des compétences en reformulation et orthographe en relecture d’articles/mails/compte-rendu (CR) de CA.

• Guillaume propose de créer un pôle de ressources humaines (RH) à l’association. Christine évoque avoir des compétences pour mettre les gens en lien via les réseaux sociaux. Seuls les gens du CA auraient accès aux données de type motivation et personnelles sur les personnes. Le pôle RH comprendrait des animateurs. Aucun vote n’est réalisé à ce propos.

• Concernant le projet de cours massivement ouvert en ligne (MOOC), actuellement géré par Axelle et Flavien, ceux-ci sont partis sur l’idée de modules indépendants avec ou sans inscription. Cette organisation permettrait une production de contenu au fil de l’eau jusqu’à avoir assez de modules pour en faire un MOOC. Ce dernier serait ensuite présenté à des chercheurs acceptant d’y participer. Les thèmes généraux actuellement imaginés sont :
Partie 1 : Histoire de la psychologie ; Partie 2 : Étude psychométrique, réplication, éthique de la recherche ; Partie 3 : Clinique, sociale, développement, neuropsychologie ; Partie 4 : Comment lire et comprendre une étude, quels sont les critères de qualités d’une étude, utilisation du logiciel Zotero.
Flavien et Axelle souhaitent faire un premier module sur la rédaction d’un article scientifique de sorte à pouvoir avoir une idée du process de travail. Le modèle de formation doit permettre d’être augmenté avec le temps sans perdre en cohérence. La troisième phase actuellement entrevue consiste en un micro-trottoir ou des petits jeux avec diaporamas interactifs permettant une mise en situation de l’apprenant pour tester ses connaissances. Les idées d’une partie « pour aller plus loin » voire de « parole d’experts » et d’un support forum pour discuter exclusivement du contenu du MOOC sont déjà envisagées.

• Le projet de Christine qui consistait en une diffusion d’une liste de ressources pour différencier sciences et pseudo-sciences ayant trait au domaine des troubles du spectre de l’autisme a avancé. Un billet de blog est dorénavant disponible sur le site de l’association à ce sujet. Elle ajoute souhaiter poursuivre ce projet si des adhérents sont volontaires pour proposer d’autres billets sur le thème des pseudosciences et/ou ce qui les différencie des thérapies validées scientifiquement.

• Le projet relatif à l’organisation d’une conférence de chercheur : Guillaume et Quentin ont été invités au cours d’une réunion de l’association ‘Raptor Neuropsy’. Cette dernière était d’accord pour coopérer sur ce projet dans un but de vulgarisation de la neuropsychologie. À ce titre l’APSU dispose d’une référente du Raptor Neuropsy. Il s’agit dorénavant de contacter les chercheurs en question pour organiser cette conférence en septembre ou plus. Axelle rappelle à ce sujet de faire part des avancées sur Click-up en commentaires.

• Newsletter : Guillaume propose que le Raptor Neuropsy ait un encadré dans notre newsletter.

• Concernant le projet de réalisation de Playbooks : Axelle rappelle que si des besoins en tutoriels se font sentir il faut les lui demander. Jusqu’ici son projet a bien avancé.

• Collaboration avec le groupe d’étude des mouvements de pensée en vue de la protection de l’individu (GEMPPI) proposée par Nicolas Godelle : si on ne peut statuer aujourd’hui Axelle souhaite un ou deux interlocuteurs pour en parler dans la semaine. Nicolas propose que l’APSU soit invitée au prochain CA du GEMPPI.

• Présence sur les réseaux sociaux : RAS jusqu’à présent par faute de temps.

• Évaluation des licences : Guillaume a eu un rendez-vous pour parler de son projet avec un enseignant chercheur qui n’a pas souhaité s’associer à ce projet de peur de se le faire reprocher par ses collègues. Ce dernier encourage cependant l’association à poursuivre dans cette voie tant qu’elle assume ses positions. Il exprime tout de même être prêt à conseiller méthodologiquement Guillaume.

• Sondages internes à l’association : Ceux-ci sont réalisés sur la plateforme Discord de l’association. Il est précisé la nécessité d’alerter les adhérents sur le fait qu’ils peuvent aussi proposer leurs propres sondages.

• Débat public sur la formation en psycho : RAS.

Projets reçus :

• Vulgarisation sur la psychologie positive : à discuter au prochain CA

• Réunions mensuelles de l’association : Guillaume veut en faire pour échanger autour des objets de l’association et des projets en cours. Le projet est accepté à l’unanimité.

• Ateliers de lectures critiques : à discuter au prochain CA.

• Flyers à déposer dans les cabinets médicaux : ce projet proposé par Cécile Vermesse doit être discuté avec elle pour mieux savoir ce qu’elle entrevoit.

• Devenir lobbyistes européens : ce projet vise à pouvoir rentrer librement au parlement européen de sorte à interagir avec les députés et l’Assemblée Nationale. Ce projet permettrait de s’intéresser aux choix de politiques ayant trait à la psychologie. Le projet est accepté à l’unanimité.

• Guide rhétorique pour avoir du poids face aux idées aberrantes : ce projet est à discuter au prochain CA.

• Rencontres régulières avec les membres : ce projet vise à obtenir des entretiens réguliers avec les membres de l’association à son sujet tout en laissant une certaine liberté sur les thèmes abordés.

• Image de la psychologie au travers des plaquettes : ce projet vise à effectuer en premier lieu une revue des plaquettes de présentation de la psycho (celles fournies par les facultés ainsi que par les plateformes de type Onisep).
L’objectif est ensuite de pouvoir proposer une plaquette propre à l’APSU voire à proposer des refontes centrées sur la qualité scientifique de la psychologie.

• Concours de vulgarisation de la psychologie scientifique : ce projet n’est pas considéré comme prioritaire au vu de la réflexion nécessaire pour le mener à bien.

Renouvellement de Domiciliation de l’Association :

Maxime, faisant partie du conseil d’administration de l’association, propose son adresse personnelle (33800 Bordeaux) en tant que nouveau siège social de celle-ci suite à la démission du propriétaire du précédent siège social. La proposition est acceptée à l’unanimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.